Ils parlent de nous

Reportage au journal de 20h

La diversification et la plantation
Les Plantes de Tomine – Quadra de fleurs

Les Plantes de Tomine ! Retenez ce nom. Dans ce qui se fait en production française naturelle, c’est surement une des meilleures que j’ai gouté. Vraiment chapeau. Si par le travail et la sélection vous arrivez à vous démarquer sur le même catalogue que tout le monde… Comme quoi le travail ça paye.

Au nord de Lyon, le cannabis CBD et les vaches cohabitent dans les champs

L’année dernière, il a récolté environ une tonne de matière chanvrière sur ses près de 4 hectares dédiés. Alors que les agriculteurs ont connu une année 2021 catastrophique en raison du gel et que 2022 s’annonce également difficile, lui n’a perdu « que » un cinquième de sa production, en raison des précipitations intenses. Ce qui fait dire à l’agriculteur que le chanvre a une carte à jouer dans un climat bouleversé par l’activité humaine. Il plantera à nouveau cette année après les Saints de glace, avant une récolte six mois plus tard.

Les Plantes de Tomine : vivre dignement du métier d’agriculteur

Aujourd’hui, nous avons l’honneur d’accueillir Thomas Muzelle, chanvrier et producteur de CBD bien-être, 3e génération sur sa ferme. Sa punchline : “vivre dignement du métier d’agriculteur”. Depuis un an, il a repris l’affaire familiale et se trouve à la tête Des Plantes de Tomine, un mix entre Thomas et Jocelyne, sa maman.

Interview – Les plantes de Tomine : la ferme du bien-être

La passion chevillée au corps, Thomas Muzelle cultive du « chanvre bien-être » en famille, sur l’exploitation qui a vu grandir ses grands-parents puis ses parents. Une activité intense et exigeante qu’il ne saurait concevoir sans partage.

À Montagny, la diversification par les plantes de CBD notamment

Les Plantes de Tomine, à Montagny, est le fruit d’une réflexion aboutie d’un jeune agriculteur, Thomas Muzelle, 27 ans, licencié en biologie : les plantes de parfum, aromatiques ou encore médicinales, sont une culture d’avenir… « Je voulais donner un nouvel élan. Et je pense que l’avenir est plus à la culture de plantes qu’à la production de viande », estime le jeune agriculteur avec bon sens.

Collaboration

A l’ouverture du bocal, le nez est puissant sur des notes épicées et terreuses. Une fois grindé, le nez est plus frais avec une touche de pin et un léger fruits rouges. En bouche, l’attaque est fraîche, poivrée et s’enchaîne sur une finale terreuse et herbacée.